Déontologie et Ethique

Déontologie du praticien en psychopédagogie positive : ce sont les droits et les devoirs qui s’appliquent à la profession, la conduite de ceux qui l’exerce et les rapports entre eux et la personne accompagnée.

Le praticien en psychopédagogie établit un rapport de confiance avec la personne accompagnée.
Il doit observer, chez celui ou celle qu’il accompagne, les comportements de réussite et les méthodes efficaces afin de déterminer des conditions propices au succès et de parvenir à les reproduire au mieux.
Le praticien en psychopédagogie positive doit aider la personne accompagnée à dépasser ses limites et à trouver du bien-être afin de lui permettre de s’améliorer et d’atteindre ses objectifs.
Il révèle le meilleur des capacités de chacun afin de redonner confiance.
Les objectifs prédéfinis entre le praticien et la personne accompagnée doivent être réalistes et positifs.
Le praticien en psychopédagogie positive se base sur des outils efficaces pour mettre en place un processus vers la réussite.

Ethique du praticien en psychopédagogie positive : ce sont la morale, les normes, les devoirs et les limites qui régissent la profession.

Le praticien en psychopédagogie positive met en oeuvre tout le potentiel de la personne accompagnée (fonctionnement, stratégie, solutions) afin de le guider positivement vers ses objectifs, car « IL N’Y A PAS D’ECHEC, MAIS SEULEMENT DES RETOURS D’EXPERIENCES ET D’APPRENTISSAGES. »
Pour ce faire, le praticien en psychopédagogie positive se doit d’être humain, chaleureux et bienveillant avec la personne accompagnée.
Il pratique donc l’écoute active, le questionnement et ne porte pas de jugement.
Il travaille dans le respect de chacun et de ses valeurs.
Il procède à des phases de tests et définit une problématique précise.
Le praticien en psychopédagogie positive  doit veiller à ce que la personne qu’il accompagne reste seul acteur de son changement, afin d’accroître son potentiel et de développer tous les moyens à sa disposition pour atteindre ses objectifs futurs.

Je m’engage également à procéder à des échanges d’expériences entre collègues praticiens en psychopédagogie positive , à parfaire ma formation personnelle régulièrement et à faire évoluer ma pratique en fonction de la demande des personnes accompagnées afin de leur offrir un accompagnement personnalisé.

Je m’engage aussi à adresser la personne accompagnée vers un réseau de professionnels adaptés, avec qui j’ai su créer des relations de confiance au fil de mes expériences professionnelles et du temps, en cas de besoins identifiés ne faisant pas parti de mes capacités d’intervention.